Conception de dispositifs de réalité augmentée

 La question cruciale de la perméabilité des processus perceptivo-moteurs aux informations artificielles

Contrairement à la réalité virtuelle, qui cherche à reproduire le monde réel, la réalité augmentée cherche à l’enrichir afin d’accroitre les capacités naturelles de prise de décision et de régulation du mouvement. Malgré l’essor des dispositifs de type Microsoft Hololens ou Google Glass, la prudence reste de mise dans leur utilisation de par des enjeux industriels de sécurité de l’opérateur et de performance. Ainsi, la perception et l’utilisation des informations ajoutées en réalité augmentée doivent être compatibles avec le fonctionnement naturel de l’opérateur afin d’en maximiser le bénéfice et d’éviter les effets délétères. L’objectif de cet exposé est de décrire quelques-unes des règles de conception à respecter afin d’assurer la perméabilité des processus perceptivo-moteurs aux aides fournies en réalité augmentée.


Antoine MORICE
Institut des Sciences du Mouvement
Aix-Marseille Université

Création site internet PYMAC