EURONAVAL 2018 : CS présente le projet DIAMANT « Détection Image Adaptée aux Menaces Asymétriques Navales et Terrestres »

7 novembre 2018

L’Intelligence Artificielle au service de la détection des menaces

Le Plessis, le 22 octobre 2018

A l’occasion du Salon Euronaval, qui se tient du 23 au 26 octobre 2018, le Groupe CS présentera sur le stand du Ministère des Armées le projet RAPID-DIAMANT « Détection Image Adaptée aux Menaces Asymétriques Navales et Terrestres ».

Ce projet de R&D, piloté par CS en partenariat avec le Laboratoire d’Informatique & Systèmes (LIS) de l’Université de Toulon, a pour objectif d’apporter des solutions algorithmiques innovantes pour la détection, le suivi et la reconnaissance automatique de menaces de surface positionnées sur la frange côtière, à la rupture de milieu mer-terre.

L’enjeu est d’améliorer la performance des systèmes de détection de menaces dans le cadre :

  • des systèmes de combat naval face aux menaces asymétriques venant de la terre,
  • des systèmes de sécurité de sites industriels et portuaires installés sur la frange Littorale.

La protection de bâtiments de surface et de sites industriels et portuaires est absolument nécessaire pour préserver leur intégrité. DIAMANT emploie de nouvelles méthodes d’analyse et de traitement d’images, basées sur des technologies d’Intelligence Artificielle, pour la détection de menaces en milieu maritime, environnement particulièrement complexe pour le traitement d’information :

  • approche par critère de rigidité et par réseau de neurones profond (deep learning) pour différencier la cible du fond,
  • méthode de pistage et de reconnaissance automatique pour le suivi de cibles de surface dans une scène maritime,
  • traitements en temps réel sur des images 4K.

Les applications de ces nouveaux développements sont nombreuses :

  • protection de sites maritimes sensibles et de navires au mouillage,
  • protection des infrastructures côtières (terminaux de chargement, terminaux pétroliers, zones d’embarquement de fret ou de passagers…),
  • contribution au sauvetage en mer : amélioration de la détection aux limites terre-mer,
  • surveillance douanière : identification de navires recherchés,
  • surveillance et recherches en eaux douces : lacs, rivières, zones lacustres ou lagunaire.

L’implication de CS dans ce projet renforce le positionnement stratégique du groupe dans le domaine de la surveillance de zones sensibles, notamment maritimes.

Télécharger le communiqué de presse


Partager cet article